Temps d'habillage

Logo ssp 2_edited.png

La loi sur le travail considère le temps d'habillage comme du temps de travail (article 13 de l'Ordonnance 1 de la Loi sur le travail).

 Calculez ci-dessous combien cela représente pour vous. 

 

Temps d'habillage ?

Selon le commentaire de l’autorité fédérale (le SECO), les activités et mesures devant être effectuées ou prises, par exemple pour des raisons de sécurité ou d’hygiène au travail, avant que l’acte de travail à proprement dit puisse débuter comptent comme durée du travail. Dans le secteur sanitaire, une grande partie du personnel est obligée de revêtir une tenue de travail spécifique pour se protéger et pour protéger les patient-e-s. Depuis mars 2020, cette exigence est encore plus cruciale.


Que dit la loi ?

Est considéré comme temps de travail le temps pendant lequel le travailleur se tient à la disposition de l’employeur, indistinctement de l’endroit où il se trouve: qu’il s’agisse de l’entreprise, d’un train ou de tout autre endroit, le lieu en soi n’est pas pris en considération. Ce principe est en outre explicité par la disposition fixée à l’article 18, alinéa 5, OLT 1.

 

Toutes les activités et mesures qui doivent être effectuées ou prises, par exemple pour des raisons de sécurité ou d’hygiène au travail, avant que l’acte de travail à proprement dit puisse débuter comptent comme temps de travail.

 

L’habillage et le changement de vêtements nécessaires au processus de travail en font partie : enfilage d’un équipement de protection dans un but de protection de la santé et contre les accidents, enfilage d’une tenue de travail par-dessus les vêtements de ville ou d’une tenue de travail stérile ou encore passage dans un sas pour des raisons d’hygiène, etc.

Cette clarification récente est intervenue pendant la bataille que le SSP a menée dans l'hôpital zurichois. Encore une preuve de l’utilité de se battre ensemble sur les lieux de travail pour améliorer nos conditions de travail.

 
Logo ssp 2_edited.png